Test de la Flasque Filtrante Salomon XA Filter


La question de l’accès à l’eau potable est particulièrement cruciale lorsqu’on pratique le trail-running, en particulier dans le cadre de ses entraînements, en dehors de tout forme d’encadrement officiel tel que cela peut l’être en compétitions. Elle prend sans doute d’autant plus d’importance ces dernières années avec le développement de pratiques plus autonomes chez les athlètes (offs, traversées de massifs…) qui nécessitent une logistique particulière, notamment sur le plan des ravitaillements et du transport de l’eau. Salomon a semble-t-il flairé le bon coup en sortant en 2020 le Xa Filter, un bouchon filtrant minimaliste et astucieux, qui apporte assurément beaucoup plus de sécurité et de confort aux athlètes sur ce plan.

Nous vous proposons une présentation des principaux avantages et inconvénients de cette flasque singulière qui a tout pour devenir un accessoire indispensable des traileurs dans les prochaines années :

En Résumé

Filtration: 0,1 microns
Durée de Vie: 1.000 l
Débit: ?
Poids: 32 grammes (Bouchon)
Compatibilité: Flasques Salomon de diamètre 42 mm
Avantages: Sécurité dans la consommation d’eau, Simplicité d’Utilisation,
Permet d’emporter moins d’Eau…
Inconvénients: Débit peu élevé.

Présentation & Principales Caractéristiques

Le concept du Salomon Xa Filter est simple : il se présente comme un bouchon de flask Salomon sur lequel est greffé un filtre (en rouge) composé d’une centaine de filaments (en blanc). Le Xa Filter est soit vendu seul, soit accompagné d’une flask classique de la marque annecienne d’une contenance de 500 ml. Le bouchon est uniquement compatible avec les flasks de dernière génération (diamètre de 42 mm) de Salomon, soient celles vendues à partir du printemps 2020, quelque soit leur contenance (500ml, 250 ml…).

Sur le plan technique, le bouchon XA Filter filtre 99,99% des protozoaires/parasites, des oocystes de cryptosporidium et des bactéries qui peuvent être présents dans l’eau, affichant ainsi des caractéristiques techniques analogues aux deux autres produits (LifeStraw Flex Basic & Katadyn Befree) – proposés par des marques spécialisées dans la survie – présents sur le marché. Concernant sa durée de vie, elle est estimée à une utilisation correspondant à environ 1000 litres d’eau. C’est difficile à estimer d’un point de vue temporel mais, concrètement, je l’utilise depuis un peu plus d’un an, assez régulièrement, et les filaments commencent à s’effilocher… sa fin de vie doit donc être assez proche !

Ses Avantages et ses Utilités

L’objectif de la flasque Xa Filter est double : permettre aux traileurs d’emporter moins d’eau sur soi au cours de leurs (très) longues sorties (entrainements, offs, ultras…) tout en leur garantissant la sécurité dans leur consommation, même dans les endroits et les massifs les plus reculés.

Concrètement, le XA Filter permet d’emmener sur soi le strict minimum en matière d’accessoire d’hydratation, soit deux, voir une seule flasque de 500 ml, tout en se  garantissant un accès à une eau de qualité durant l’effort. C’est clairement un gros avantage: cela évite d’avoir à emporter 1,5-2 litres, voir plus, durant sa sortie longue, de quoi permettre de se délester d’un poids superflu. C’est d’autant plus appréciable que le XA Filter est compatible avec les flasques Salomon et est donc très facilement transportable : il s’utilise donc comme une flask classique et peut être placé sur les deux emplacements situés sur les bretelles des sacs. Il m’arrive également souvent d’emporter le bouchon Xa Filter, en le calant dans une poche de mon sac, et de ne l’utiliser qu’en cas de besoin (en le substituant à un bouchon classique de flasque Salomon). Il prend assez peu de place et se révèle être assez peu lourd (seulement 32 grammes).

« La XA Filter permet de puiser l’eau dans des rivières et ruisseaux situés le long de son parcours tout en se protégeant des éventuels désagréments (problèmes digestifs, maladies…) liés à la présence de bactéries, de parasites ou de sédiments. »

Sur le plan de la sécurité, le XA Filter apporte également de nombreux avantages : il permet de puiser l’eau dans des rivières/ruisseaux, ou toute source d’eau situés le long de son parcours, tout en se protégeant des éventuels désagréments (problèmes digestifs, voir des maladies ?) liés à la présence de bactéries, de parasites ou de sédiments. Là aussi pour être concret : le filtre permet de se protéger des eaux qui pourraient être (même légèrement) contaminées par l’élevage, les activités humaines (habitations, randonnée…), ou encore celles un peu trop stagnantes (en tout cas dont on est pas sûr de la qualité et surtout de la provenance !). A titre personnel, je l’utilise essentiellement car je m’entraîne régulièrement dans des endroits – notamment l’hiver – où il y a pas mal d’animaux d’élevage (qui rejettent indirectement bactéries et parasites via leurs déjections dans les nappes, cours d’eau…), ou encore, d’autres qui sont très fréquentés l’été par des randonneurs et notamment des bivouaqueurs. J’ai également toujours peur qu’un animal mort stagne à proximité de la source d’eau… Bref, il faut le considérer comme un gage de sécurité !

Sur le plan du confort, la flasque filtrante permet tout simplement d‘atténuer la sensation de mauvais goût qu’on peut parfois ressentir en consommant de l’eau en pleine nature. Une de ses autre utilité, notamment durant l’été et les périodes de grandes chaleurs, est de permettre de continuer à consommer une eau à température fraîche (c’est même, à l’origine,  une des raison pour laquelle elle a été conçue, à la demande de plusieurs athlètes de la team Salomon !)

La 1ère Newsletter 100% Matériel Trail!

Une fois par Mois ➡ Recevez toutes les Dernières Infos (Sorties, Tests...)!

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez!

Ses Limites et ses Inconvénients

Si le XA Filter présente de nombreux atouts pour les athlètes, notamment du point de vue de la sécurité, il n’est pas non plus à considérer comme un accessoire « miracle » et présente de fait quelques limites sur ce plan. Pour être tout à fait clair, le bouchon ne filtre ni les eaux contaminées et encore moins les substances chimiques (je crois notamment qu’il ne filtre pas le chlore, contrairement la flasque filtrante de Lifestraw). Il ne filtre bien évidemment pas l’eau salée (je préfère préciser car j’ai reçu une question à ce sujet !). D’une manière générale, je conseillerais de l’utiliser dans des eaux qui restent en mouvement et étant le plus claires possibles ! Sinon, à vos risques et périls…

« Le débit de la Salomon XA Filter est particulièrement faible en comparaison d’un bouchon de flask classique, ce qui se révèle être une contrainte assez importante par grande chaleur, lorsqu’on a besoin de s’hydrater assez rapidement. »

Pour être tout à fait complet, en dépit des nombreux atouts que je lui trouve, le Salomon XA Filter possède un inconvénient assez important : son débit est assez peu élevé. En tous cas je le trouve particulièrement faible en comparaison d’un bouchon de flask classique, ce qui se révèle être une contrainte assez importante par grande chaleur, lorsqu’on a besoin de s’hydrater assez rapidement. Salomon n’a pas voulu me communiquer les caractéristiques techniques de sa flask en termes de débit mais il me semble que les deux autres flasks filtrantes du marché – Katadyn Befree (2 litres / min) & Lifestraw Basic (1,2 l/min) présentent des valeurs plus élevées. Une des conséquence est qu’il n’est pas possible de reverser l’eau filtrée contenue dans la XA Filter vers une autre flasque (je sais que c’est par exemple possible de le faire avec la LifeStraw) pour en faire par exemple bénéficier d’autres athlètes. En espérant que cela soit un point d’amélioration pour une future version ?

Où se le Procurer?


Volume: 490 ml
Filtration: 0,1 microns
Durée de Vie: 1.000 l
Débit:
?
Prix: 28-35 euros (bouchon)




Retrouvez notre Comparatif des Flasks de Trail en cliquant ici.