Test des Xero Shoes Mesa Trail


On résume trop souvent les chaussures de trail minimalistes aux célèbres modèles Five Fingers de la marque Vibram. Il existe pourtant sur le marché des modèles qui se revendiquent du minimalisme tout en conservant l’aspect d’une chaussure de course classique. Ils sont peu nombreux mais ils ont toutefois le mérite d’exister. Avec un indice minimaliste situé aux alentours de 80%, la Mesa Trail de Xero Shoes offre un très bon compromis entre recherche d’une foulée naturelle et nécessité de conserver du confort. Elle conviendra en particulier aux traileurs qui souhaitent s’initier au barefoot, mais également à celles et ceux aguerris qui sont en quête de légèreté et de performance, même si la chaussure ne peut pas être emmenée sur tous les terrains… Explications.

En Résumé

Drop: 0 mm
Poids: 215 g

Indice Minimaliste: 80-82%
Hauteur Talon: 9 mm
Fit: Large

Usages: Courtes & Moyennes Distances/Terrains peu à Moyennement Techniques (Durs)
Points Forts: Des Sensations Barefoot dans une Chaussure à forme « Classique », Confort & Légèreté
Points Faibles: Accroche Limitée aux Terrains peu Techniques

Des Sensations Minimalistes Effectivement au Rendez-Vous !

Disons-le d’emblée, la Mesa Trail de Xero Shoes est une chaussure de trail minimaliste à part entière et elle le prouve entièrement lorsqu’on la met à l’épreuve sur le terrain : elle offre en effet des sensations naturelles qui n’ont à certains égards rien à envier aux célèbres Five Fingers. Le drop 0, combiné à une hauteur de semelle (9 mm) peu importante, joue beaucoup en facilitant une posture naturelle. La semelle intermédiaire ne comporte par ailleurs aucun mécanisme de stabilisation (pas de renforts, ni de plaque…), que ce soit à l’avant ou à l’arrière, ce qui oblige le pied et la cheville à se renforcer tout en leur permettant d’avoir une posture des plus simple et instinctive durant l’effort. La chaussure s’avère en plus être très flexible, à la fois latéralement et en longueur, ce qui là aussi laisse énormément de libertés à l’articulation pour se mouvoir tout en étant assez exigeant d’un point de vue musculaire – à l’instar d’un modèle minimaliste classique.

« J’ai apprécié le fait que les Mesa Trail offrent des sensations barefoot et proches du sol tout en donnant la possibilité de courir dans des chaussures d’apparence classique. »

Au-delà de tout ça, j’ai apprécié le fait que le modèle offre des sensations « barefoot » et proches du sol tout en donnant la possibilité de courir dans des chaussures d’apparence « classique » : on est en effet au plus proche du sol et on ressent les moindres détails du relief qui caractérisent les sentiers, tout en étant un minimum protégés. Raison pour laquelle il s’agit avant tout de chaussures qui me semblent être une bonne option pour les coureurs qui souhaitent s’exercer au minimalisme en douceur, en acceptant une certaine transition, même si leur utilisation peut s’avérer assez exigeante durant les premières utilisations !

La 1ère Newsletter 100% Matériel Trail!

Une fois par Mois ➡ Recevez toutes les Dernières Infos (Sorties, Tests...)!

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez!

Le Confort : le Gros Point Fort !

Le gros point fort des Mesa Trail, notamment vis-à-vis d’autres modèles minimalistes, relève assurément de leurs qualités de confort, ce qui là aussi a de quoi rassurer de nombreux traileurs qui souhaitent s’aventurer dans le minimalisme (ou qui seraient rebutés par la radicalité de certains modèles comme les Five Fingers). J’ai tout d’abord apprécié leur fit, très généreux : il laisse beaucoup de place aux pieds pour s’exprimer, mais certains trouveront sans doute en retour que la chaussure n’offre pas suffisamment de maintien. Le pied a en effet tendance à un peu trop flotter dans la chaussure, notamment dès lors que les sentiers deviennent un peu techniques, sans que cela ne soit rédhibitoire.

La toe box s’avère également très large, à la fois sur les côtés et en hauteur, et laisse suffisamment de place aux orteils pour s’exprimer durant l’effort. Là aussi, la boite à orteils apparaît presque un peu trop grande en hauteur, ce qui a tendance à entraîner un petit flottement de l’avant du pied durant l’effort. Bref, il faut s’en accoutumer durant les premières sorties… La coque talon est également assez évasée et offre suffisamment de liberté à l’arrière du pied, notamment au tendon d’achille. Je dirais, d’une manière générale, que le modèle a tendance à tailler assez grand et je conseillerais, notamment aux athlètes qui ont des pieds fins, de prendre leur taille standard, ou au plus une demi-taille au-dessus de leur taille habituelle (et non une taille au-dessus comme on a l’habitude de le conseiller).

La Mesa Trail offre plus largement un très bon compromis entre dynamisme et confort. Très légères (215 grammes), elles se révèlent être des chaussures assez nerveuses qui correspondront parfaitement pour les sorties dynamiques et les trails courts. C’est un modèle que j’aurais sans doute du mal à emmener au-dessus de distances dépassant les 25-30 km, mais mon regard est peut-être un peu biaisé car je ne suis pas adepte du minimalisme. Quoiqu’il en soit, il s’agit d’une chaussure qui, selon moi, peut également parfaitement convenir pour des coureurs minimalistes plus confirmés en quête de vitesse et de performance.

Chez Irun.fr ➡ Bénéficiez de 15% de Réduction sur les Nouveautés avec le code IRUN15 !

Un Modèle qui ne Peut pas être Emmené sur Tous les Terrains

Mon ressenti concernant l’accroche des Xero Shoes Mesa Trail sera par contre un peu plus nuancé. La semelle extérieure convient parfaitement pour les terrains roulants, peu à moyennement techniques, notamment sur les surfaces plus ou moins dures. La chaussure s’exprime pleinement sur les sentiers larges et ouverts qui ne comportent pas ou peu d’obstacles. Ses crampons de 3,5 mm d’épaisseur lui permettent également d’évoluer assez sereinement sur les terrains soft ground, meubles et friables, typiques des sous-bois : leur orientation inversée entre l’avant et l’arrière leur offre en effet une assez bonne traction sur ces terrains, à condition que les conditions soient sèches… Le grip des Mesa Trail se dégrade en effet assez fortement dans les conditions humides et dans la boue, terrains où la chaussure se défile et de fait se révèle assez inadaptée.

« Ses crampons de 3,5 mm d’épaisseur lui permettent d’évoluer assez sereinement sur les terrains soft ground. Leur orientation inversée entre l’avant et l’arrière leur offre en effet une assez bonne traction sur ces terrains, à condition que les conditions soient sèches… »

Je les déconseillerais également assez fortement pour les terrains techniques et rocailleux qu’on rencontre en montagne : si les Mesa Trail offrent un certain nombre de garanties du point de vue de la protection sur sa partie haute (pare-pierre large et épais, renforts latéraux thermocollés…), c’est moins le cas sous la chaussure. Sa semelle extérieure est en effet trop mince pour protéger la voûte plantaire des obstacles tels que les racines et les rochers. On ressent les moindres cailloux et les chocs… C’est supportable durant quelques hectomètres mais pas durant toute une sortie ! C’est malheureusement  un peu le lot des chaussures minimalistes qui, par essence, possèdent des semelles peu épaisses et dont ne peuvent pas être emmenés sur ce genre de terrains !

Présentation Vidéo

Où se les Procurer?

Hommes

Drop: 0 mm
Poids: 215 g

Indice Minimaliste: 80-82%
Hauteur Talon: 9 mm
Fit: Large

Usages: Courtes & Moyennes Distances/Terrains peu à Moyennement Techniques (Durs)
Prix: 99-139 euros


Femmes

Drop: 0 mm
Poids: 175 g

Indice Minimaliste: 80-82%
Hauteur Talon: 9 mm
Fit: Large

Usages: Courtes & Moyennes Distances/Terrains peu à Moyennement Techniques (Durs)
Prix: 99-139 euros


Retrouvez notre Comparatif des Chaussures de Trail Minimalistes pour Hommes & Femmes.