Test des Inov-8 TrailFly Ultra G 300


Les chaussures de la marque Inov-8 sont surtout connues pour leur durabilité et comme étant avant tout taillées pour les terrains accidentés. Avec la TrailFly Ultra G 300 – son nouveau modèle dédié aux ultras -, la marque britannique passe clairement un cap en proposant sur le marché une chaussure plus polyvalente du point de vue des terrains et de fait accessible à un public plus large. La Trailfly intègre en fait une innovation majeure: Aux côtés de la célèbre semelle extérieure en graphène, ses concepteurs ont greffé une semelle intermédiaire composée d’une mousse en graphène, de quoi lui conférer d’importantes qualités d’amorti… tout en conservant les traditionnels points forts des chaussures inov-8, à savoir le confort et l’accroche ! Clairement, la TrailFly ne présente que peu de défauts et vient inévitablement se classer parmi les meilleurs modèles pour ultras du marché. Gageons même qu’elle va contribuer à enfin faire reconnaitre Inov8 a sa juste valeur au-delà des frontières britanniques !

En Résumé

Drop: 6 mm
Poids: 300 g

Hauteur Talon: 25 mm
Fit: Large

Semelle: Graphène
Catégorie: Ultras & Longues Distances
Usages: Tous les Terrains (Sentiers Lisses à très Techniques – Durs & Friables)

Points Forts: Qualités d’Amorti, Confort, Accroche Polyvalente, Durabilité…
Points Faibles: Pas beaucoup!

Enfin un Amorti Digne de ce Nom !

Assez fervent de la marque, j’utilise les chaussures Inov-8 depuis un certain temps. J’apprécie à la fois leurs qualités de confort (leurs fit et toe box évasés) et leur accroche sur les terrains techniques (qu’ils soient durs et rocailleux, ou plus mous et boueux). Nombre d’utilisateurs vantent aussi la durabilité de leurs modèles de chaussures : il est vrai que leurs semelles en graphène, l’un des matériaux « les plus solide au monde » (pour paraphraser la marque), sont particulièrement résistantes à l’usure. Il m’est ainsi arrivé d’emmener certaines de mes Inov-8 au-delà des 1000 km d’utilisation, ce qui est assez exceptionnel sur le marché. Mais voilà, comme d’autres, j’ai toujours regretté le manque d’amorti des Inov-8, chaussures que j’ai toujours trouvé un peu sèches et rigides, sans doute le revers de la médaille  de l’utilisation du graphène…

Chez Irun.fr ➡ Bénéficiez de 15% de Réduction sur les Nouveautés avec le code IRUN15 !

Avec le procédé G-Fly, les concepteurs de la Traifly ont pourtant assurément trouvé la parade. Cette semelle intermédiaire est en effet équipée d’une mousse matelassée en graphène, assez épaisse (stack de 25 mm), qui procure un rebond assez exceptionnel. La marque a indiqué avoir effectué des tests scientifiques ayant révélé que cette mousse offrait un retour d’énergie 25% supérieur aux semelles intermédiaires classiques… pas moins que cela ! Et cela se ressent immédiatement sur le terrain : les qualités d’amorti de la chaussure sont en effet assez impressionnantes. La mousse offre un effet rebond, en particulier sur le talon (un peu moins sur le médio-pied), assez inédit qui vient particulièrement soulager le travail du pied et de la cheville durant l’effort. Et pour parfaire le tout, Inov-8 précise que les tests en laboratoire ont montré que l’amorti était toujours aussi performant après plus de 1.200 km d’utilisation… bref, un amorti supérieur à la normale et, à priori, très durable !

« La rainure creusée dans la semelle extérieure permet à la chaussure de se cambrer légèrement durant la foulée, pour s’adapter aux irrégularités des sentiers et offrir d’autant plus de retour d’énergie! »

Les concepteurs de la TrailFly ont également eu l’excellente idée d’insérer l’Adapter-Flex, une rainure de 10 mm de profondeur creusée en plein milieu de la semelle extérieure, qui apporte d’autant plus de flexibilité à la chaussure. La rainure permet à la chaussure de se cambrer légèrement durant la foulée, pour s’adapter aux irrégularités des sentiers et offrir d’autant plus de retour d’énergie. Pour ma part, j’ai trouvé que ce procédé permettait surtout de soulager le travail du dessous du pied et de la voûte plantaire, ce qui est d’autant plus appréciable sur les formats longs. La rainure confère d’une manière plus générale une forme rocker (arrondie) à la chaussure qui, combinée au drop 6, permet un déroulé du pied assez naturel durant l’effort. Comme pour la Salomon Ultra Glide, la forme en bascule de la chaussure offre surtout une économie du travail de la cheville au fil des kilomètres qui est d’autant plus appréciable sur les formats longs.

Un Modèle vraiment Taillé pour tous les Terrains

Les modèles de chaussures pour ultras sont rarement adaptés à tous les types de sentiers mais la Inov-8 TrailFly fait clairement exception. Sa semelle en graphène lui permet tout d’abord d’évoluer très sereinement sur les sentiers moyennement à très techniques, qu’ils soient durs ou friables, et que les conditions soient sèches ou humides.

Au niveau de l’accroche, je crois que le gros point fort des Trailfly, comme de nombreux autres modèles Inov-8, se joue sur les terrains techniques durs et rocailleux. Le graphène offre en effet un grip assez exceptionnel sur ce genre de sentiers que j’avais déjà évoqué dans mon test des Inov-8 Roclite. Mais, sur ces terrains, leur avantage comparatif se manifeste clairement dans les conditions humides où leur accroche est clairement parmi les plus performantes du marché. La mousse située dans la semelle intermédiaire et la rainure extérieure apportent par ailleurs pas mal de stabilité à la chaussure sur ce genre de terrains escarpés. J’ai également trouvé que ses éléments de protection (pare pierres, bandes thermocollées latérales, coque talon…) étaient également suffisants pour protéger les pieds sur ce genre de sections. Bref, c’est un modèle que je n’hésiterais pas à emmener en haute montagne et sur des ultras techniques !

La 1ère Newsletter 100% Matériel Trail!

Une fois par Mois ➡ Recevez toutes les Dernières Infos (Sorties, Tests...)!

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez!

La Trailfly s’en tire également très bien sur les terrains soft ground et friables qu’on retrouve d’avantage en forêts ou dans les sous-bois. Ses crampons de 4 mm d’épaisseur et les micro-rainures creusées dans la semelle lui confèrent une bonne assise sur ce genre de terrains, quand bien même les conditions deviennent humides : j’ai également été agréablement surpris par leur comportement dans la boue où leur accroche est clairement bonne. Les crampons sont par ailleurs assez espacés pour évacuer les débris. Attention cependant aux objets (branches, cailloux…) qui viennent parfois se coincer à l’intérieur de la rainure… Quoi qu’il en soit, elles offrent un compromis entre accroche sur terrains techniques et amorti parmi les plus élevé du marché !

« Ses crampons de 4 mm d’épaisseur et les micro-rainures creusées dans la semelle lui confèrent une bonne assise sur les terrains soft ground, quand bien même les conditions deviennent humides« 

Je dirais que les chaussures sont par contre moins à l’aise sur les terrains plus roulants sur sols durs, sans que cela ne soit rédhibitoire… loin de là ! Si sa semelle crantée se révèle un peu rugueuse sur ce genre de sections, la mousse située dans la semelle intermédiaire et la forme arrondie de la chaussure permettent toutefois aux athlètes de dérouler une foulée assez aérienne et naturelle sur de longs hectomètres. Disons que ce n’est pas forcément le modèle que je choisirais pour courir des ultras roulants (notamment en comparaison de la Salomon Ultra Glide, la Scott Kinabalu Ultra RC…), mais elle fera largement l’affaire et elle se comportera bien mieux que d’autres modèles. Qu’on se le dise, la Trailfly est un modèle pour ultras « passe partout » et c’est assez rare sur le marché !

Un Confort Nec plus Ultra !

L’autre aspect qui m’a rassuré chez les Inov-8 Trailfly Ultra a trait a ses qualités de confort. On retrouve tout d’abord un fit assez large qui est un trait commun à de nombreuses chaussures Inov-8. Il est toutefois un peu moins large que sur d’autres modèles de la marque. Le chaussant est en effet un peu plus resserré au centre, ce qui permet d’assurer un bon maintien du pied, notamment dans le sections techniques. J’ai également particulièrement apprécié la languette que j’ai trouvé beaucoup plus fine et enveloppante que sur d’autres chaussures de la marque. Elle tient particulièrement bien en place durant l’effort et sans doute que les nouveaux lacets, plus plats et perfectionnés que sur la Roclite par exemple, y sont pour quelque chose !

Sans surprises, la toe box est également assez évasée, mais là aussi sans doute un peu moins que sur d’autres modèles. La boîte à orteils est espacée sur les côtés, un peu moins en hauteur, ce qui permet d’éviter à l’avant du pied de flotter dans la chaussure (c’était un des points négatifs sur la Roclite par exemple…). La coque talon est également assez large et laisse suffisamment de place aux tendons de la cheville pour s’exprimer et éviter tout frottement. Le mesh s’avère enfin être respirant et protecteur. Il est toutefois composé d’un tissu assez classique et ma seule interrogation concerne sa durabilité, notamment au niveau des pliures, même si pour l’instant je n’ai constaté aucune détérioration !

Présentation Vidéo

Où se les Procurer?

Hommes

Drop: 6 mm
Poids: 300 g

Hauteur Talon: 25 mm
Fit: Large

Semelle: Graphène
Catégorie: Ultras & Longues Distances
Usages: Tous les Terrains (Sentiers Lisses à très Techniques)

Prix: 130-200 euros




Femmes

Drop: 6 mm
Poids: 300 g

Hauteur Talon: 25 mm
Fit: Large

Semelle: Graphène
Catégorie: Ultras & Longues Distances
Usages: Tous les Terrains (Sentiers Lisses à très Techniques)

Prix: 130-200 euros




Retrouvez notre Comparatif des Chaussures de Trail Inov-8 en cliquant ici.