Test des Hoka Speedgoat 5


La Speedgoat est clairement un des best-seller de Hoka. Le modèle offre sans doute un des meilleurs compromis entre amorti et accroche sur terrains techniques du marché. Pour cette version 5, les concepteurs ont conservé les traits caractéristiques du modèle tout en apportant quelques retouches judicieuses, de quoi rendre la Speedgoat un peu plus accrocheuse, confortable et dynamique comparativement à la version 4. On pourrait donc légitimement penser qu’on approche de l’excellence… sauf que la Speedgoat 5 reprend aussi les quelques défauts de la 4 (et de bien d’autres modèles Hoka) relatifs à la fragilité de son mesh ou encore à son manque de protection. Bref… la chaussure est vraiment séduisante, mais au final le résultat est un poil rageant !

En Résumé

Drop: 4 mm
Poids: 281 g
Hauteur Talon: 34 mm
Fit: Large
Catégorie: Terrains Accidentés
Usages: Moyennes & Longues Distances/ Terrains Meubles & Gras
Points Forts: Amorti homogène, Accroche Polyvalente & Confort
Points Faibles: Fragilité de la Tige et Manque de Protection

Une Chaussure Dynamique à l’Amorti Equitablement Réparti

La Speedgoat 5 est, au premier abord, une chaussure plutôt sans surprises. On retrouve tout d’abord les sensations maximalistes propres aux chaussures de la marque avec lesquelles j’ai toujours eu un peu de mal. C’est bien évidemment très subjectif…je crois qu’il faut surtout savoir s’en accoutumer ! Avec une hauteur talon de 34 mm, on se retrouve effectivement assez haut perché, ce qui demande un peu de temps d’adaptation, mais pas de quoi dépayser les habitué.e.s de la marque.

Sans surprises également, la Speedgoat 5 offre de très bonnes qualités d’amorti durant l’effort. Mais son véritable point fort est d’apporter un amorti vraiment homogène et équitablement réparti sur toutes les surfaces du pied. Il est clairement très bon sur le médio pied, ce qui entre parfaitement en adéquation avec le drop 4 qui suppose une attaque plutôt sur l’avant du pied. Je l’ai également trouvé assez efficace au niveau du talon mais, chose assez rare, tout autant sur l’avant du pied. La souplesse de la nouvelle semelle intermédiaire, qui a le mérite de ne pas être molle, joue beaucoup. Sans doute que le profil un peu incurvé de la chaussure y est également pour quelque chose.

« La Speedgoat 5 apporte un amorti vraiment homogène. Il est clairement très bon sur le médio pied, ce qui entre parfaitement en adéquation avec le drop 4 qui suppose une attaque plutôt sur l’avant. »

Mais, à mon étonnement, les Speedgoat 5 se révèlent également être des chaussures relativement dynamiques. Délestées d’environ 15 g par rapport à la version 4, les nouvelles Speedgoat se trouvent être des chaussures tout de mêmes assez légères (281 g) pour un modèle taillé pour les terrains accidentés. Ses concepteurs ont également eu la bonne idée d’incurver légèrement son profil de semelle, de quoi faciliter une attaque sur le médio et l’avant pied et permettre une foulée assez énergique. De fait, c’est un modèle qui, selon moi, conviendra très bien pour les distances intermédiaires (de 40 à 80 km environ), voir aux formats longs, mais un peu moins pour les ultras. En tout cas, j’aurais du mal à les utiliser au-delà des 100 km du fait de leur dynamisme… Au sein de la gamme Hoka, elles entrent ainsi un peu plus en concurrence avec les Torrent 2 (également partiellement taillées pour les terrains relativement techniques et les distances intermédiaires), mais viennent à mon avis parfaitement compléter les Tecton X qui seront plus dessinées pour les surfaces compactes et les parcours plus roulants !

Chez Irun.fr ➡ Bénéficiez de 15% de Réduction sur les Nouveautés avec le code IRUN15 !

Une Accroche Vraiment Polyvalente

L’autre gros point fort des Speedgoat 5 a trait à ses qualités d’accroche. Je dirais qu’il s’agit d’un modèle taillé pour une diversité de terrains accidentés même s’il s’exprime clairement le mieux sur les terrains meubles. La semelle extérieure Vibram MegaGrip a été partiellement retravaillée, notamment au niveau de ses crampons, pour offrir d’autant plus d’adhérence sur les terrains soft ground. Ses crampons, épais de 5 mm, sont à la fois multidirectionnels et suffisamment épais pour offrir de l’assise sur les terrains mous et friables qu’on retrouve typiquement en sous-bois. Les rainures creusées dans la semelle permettent par ailleurs une bonne évacuation des débris lorsque les conditions deviennent plus humides et les sentiers plus gras. J’ai tout de même été un poil déçu de leur comportement dans la boue épaisse où la Speedgoat 5 a tendance à un poil se dérober. Mais sa très gosse emprise au sol l’empêche toutefois de se défiler totalement et permet de sécuriser la foulée.

« La Speedgoat 5 est un modèle taillé pour une diversité de terrains accidentés même s’il s’exprime clairement le mieux sur les terrains meubles! »

La Speedgoat 5 s’en tire également plutôt bien sur les terrains mixtes – rocailleux et boueux – qu’on retrouve d’avantage en montagne. Elles font également l’affaire – en étant loin d’être excellentes – sur les sentiers plus techniques et rocailleux de la haute montagne où leur grip est plutôt bon, que les conditions soient sèches ou humides. J’y ai également apprécié leur stabilité. Par contre, je les trouve assez encombrantes dans ce genre de sections : leur grand gabarit empêche une pose du pied précise et ainsi de se faufiler sereinement entre les obstacles… Sans surprises, elles apparaissent enfin plus inadaptées sur les terrains plus compacts et roulants du fait de leur manque de flexibilité et de l’épaisseur de leur semelle extérieure.

Un Modèle Confortable… mais Vraiment Durable ?

La dernière qualité de la Hoka Speedgoat 5 a trait a son confort. J’ai trouvé que son fit était assez large et laissait suffisamment de place aux pieds pour s’exprimer. En retour, certains trouveront peut-être que la chaussure manque un peu de maintien, notamment dans les sections techniques… Des bandes en mousse, situées à l’intérieur des revers, permettent toutefois d’assez bien stabiliser la cheville au cours de la foulée. La toe box est également un poil évasée, tout comme la coque talon qui laisse suffisamment de place au talon et à la cheville pour s’exprimer sans risque de frottements. C’est sans doute un détail, mais j’ai par ailleurs apprécié la présence du tirant large et incurvé, situé au-dessus du talon, qui facilite clairement le chaussage !

La 1ère Newsletter 100% Matériel Trail!

Une fois par Mois ➡ Recevez toutes les Dernières Infos (Sorties, Tests...)!

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez!

Les concepteurs de la Speedgoat 5 ont par ailleurs pris le parti de retravailler largement la tige : la languette est tout d’abord assez fine, souple et agréable à porter. Je la trouve un poil courte au niveau de la cheville et elle a de fait parfois tendance à se rétracter… La grosse nouveauté se situe surtout au niveau du mesh qui est beaucoup plus technique, fin et léger que sur la Speedgoat 4. C’est un peu à double tranchant : s’il est clairement enveloppant et confortable à porter durant l’effort, il apparaît – comme pour la Zinal – assez fragile et se pose inévitablement la question de sa résistance à l’usure et aux déchirures même si, pour l’instant (après une cinquantaine de km), je n’ai constaté aucune détérioration… Cela constituera tout de même un point faible, notamment pour les athlètes qui évolueront régulièrement avec sur des terrains accidentés !

Il en va de même concernant les éléments de protection qu’arbore la Speedgoat 5 : le pare-pierre à l’avant est certes suffisamment large et solide pour protéger les orteils des chocs, mais j’ai été assez déçu de l’absence de plaques de protection sur les côtés. La mousse située à l’intérieur de la chaussure protège assez bien des chocs, mais malheureusement pas à tous les endroits… Bref, là aussi je trouve cela un peu dommage d’avoir quelque peu délaisser cet aspect, même si cela est loin d’être rédhibitoire !

Vidéo de Présentation

Où se les Procurer?

Hommes

Drop: 4 mm
Poids: 281 g
Hauteur Talon: 34 mm
Fit: Large
Catégorie: Terrains Accidentés
Usages: Moyennes & Longues Distances/ Terrains Meubles & Gras

Prix: 150 euros




Femmes

Drop: 4 mm
Poids: 252 g
Hauteur Talon: 34 mm
Fit: Large
Catégorie: Terrains Accidentés
Usages: Moyennes & Longues Distances/ Terrains Meubles & Gras

Prix: 150 euros




Retrouvez notre Comparatif des Chaussures de Trail Hoka en cliquant ici.