Test du sac Salomon Adv Skin 12


Salomon se positionne clairement au-dessus de la concurrence en matière de sacs d’hydratation depuis quelques années. Parmi les nombreux produits développés par la marque annecienne, ceux de la gamme ADV / Active Skin (déclinée en formats 4, 5, 8 et 12 litres) semblent rencontrer un franc succès auprès de nombreux athlètes, tant pour leur ergonomie que pour leur confort. Parmi eux, nous avons choisi de vous faire la Présentation de l’ADV Skin 12, un des trois sacs (avec le modèle Agile 12 et le XA 15) de Salomon dédié aux ultra-trails et aux longues distances !

Nous vous proposons de retrouver en détails les résultats de notre test dans lequel nous livrons nos impressions sur ce sac, clairement à la pointe de la performance, et détaillons à quel(s) type(s) d’athlète(s) et de pratique(s) il conviendra le mieux :

En Résumé

Contenance ➡ 12 litres
Poids ➡ 280 grammes
Catégorie ➡ Sacs “Ultras et Longues Distances”
Genre ➡ Mixte
Points Forts ➡ Capacités de Rangement, Confort et Stabilité
Points faibles ➡ Aucun ?

Il est difficile de savoir par où commencer lorsqu’on présente dans le détail le Salomon ADV Skin 12 tant ce sac paraît complet et ne cache, à mes yeux, que peu, voir pas de défauts pour les athlètes. Au risque d’être un peu trop élogieux, je vais m’efforcer d’insister sur les dimensions qui me paraissent les plus importantes à mettre en avant concernant ce modèle.

Des Capacités de Rangement Complètes et Intuitives

Le premier élément qui saute aux yeux lorsque déballe l’ADV Skin 12 réside dans la présence de très nombreuses poches, tant à l’arrière qu’à l’avant du sac. On en dénombre pas moins de 10 – 6 à l’avant et 4 à l’arrière – offrant une capacité de stockage totale de 12 litres !

Les Poches Avant

A l’avant, les concepteurs du sac ont clairement fait un travail de grande qualité pour offrir une solution de rangement particulièrement complète et intuitive. Sur le haut des bretelles, deux poches longilignes sont dédiées à l’accueil des flasks (fournies avec le sac). Etant donné leur conception, ces deux poches ne peuvent accueillir que les Soft Flasks de la marque annecienne, les autres modèles risquant d’être trop larges… En dessous, deux poches zippées offrent des espaces de rangement relativement grands et directement accessibles, permettant de stocker par exemple ses objets de valeur (par exemple son smartphone, quelque soit sa taille, ses clés, caméra sport, etc.). Ces deux poches se superposent à deux grandes poches extensibles, situées sur le bas des bretelles et non fermées, qui sont plutôt dévolues à l’accueil des ravitaillements : j’ai l’habitude d’y stocker mes nombreuses barres et gels énergétiques mais ces poches peuvent également accueillir une flask, des gants ou un bonnet tant elles sont spacieuses !

A l’avant, les concepteurs du sac ont clairement fait un travail de grande qualité pour offrir une solution de rangement particulièrement complète et intuitive

Bref, ce système de poches permet de stocker à l’avant un très grand nombre d’objets tout en les rendant directement accessibles au cours de l’effort. J’ai plus largement apprécié la possibilité offerte de compartimenter ces différents éléments :  la présence de nombreuses poches distinctes permet en effet de classer au mieux ses affaires et de les retrouver plus facilement ! Saluons aussi le fait que les deux poches dédiées aux flasks soient rehaussées par rapport à la plupart des autres modèles de sacs et offrent ainsi  un accès plus confortable aux bouchons !

Les Poches Arrière

Les poches arrières ont également été conçues selon le double principe de superposition et de compartimentation. La poche principale arrière, équipée d’une fermeture éclair, est très vaste (capacité allant jusqu’à 5 litres selon la marque) et extensible. Elle permet d’accueillir de nombreux vêtements (veste, sur-pantalon…) ou encore certains objets (frontale, couverture de survie…) auxquels on a pas besoin d’accéder directement durant l’effort. Saluons toutefois le fait que son ouverture se fasse, à l’inverse de la majorité des sacs, sur un des côtés, ce qui permet (en cas de besoin) de pouvoir y accéder durant l’effort, sans avoir à enlever le sac.

Cette poche principale se superpose à un compartiment, intercalé et non-fermé, qui permet d’accueillir des objets non essentiels. J’ai par exemple l’habitude d’y glisser une flask supplémentaire ou encore ma couverture de survie, mais les possibilités sont bien évidemment infinies, selon vos besoins ! Cette poche se superpose elle-même à une autre poche interne, donnant directement sur votre dos et dotée d’une accroche, qui est dédiée à l’accueil d’une poche à eau (une housse isolante étant même fournie).

Enfin, une dernière poche est située sur la partie inférieure du sac. Accessible par les deux côtés (en tendant les bras) et non fermée, elle constitue un espace de rangement également facilement accessible durant l’effort. J’ai pour ma part l’habitude d’y stoker mes déchets emmagasinés durant l’effort ou encore de petits accessoires comme des gants ou un buff.

De nombreuses Solutions de Portage des Bâtons

Un des grands points forts du Salomon ADV Skin 12 est également de proposer diverses solutions de portage des bâtons, ce qui constitue un moindre mal pour un sac dédié aux ultras et aux longues distances. Le sac est en réalité équipé de diverses paires de crochets élastiques, situés à différents endroits, offrant ainsi des configurations d’accrochages convenant à tous les goûts et les besoins.

La première possibilité consiste à fixer ses bâtons dans le dos, sous le sac. A l’arrière, vous pourrez également les fixer de manière verticale, à côté de la poche principale arrière. Une autre solution, plus originale, consiste à les accrocher de part et d’autre des flasks, sur l’avant du sac. La dernière alternative consiste à opter pour le Custom Quiver, le fameux carquois mis au point par Salomon. L’ADV Skin 12, comme tous les autres modèles Salomon, est doté d’accroches permettant de fixer le carquois et d’y glisser ses bâtons durant l’effort. C’est la solution que j’ai l’habitude d’utiliser et qui me semble la plus pratique et efficace, notamment sur ultras, car elle permet de ranger et de retirer ses bâtons assez rapidement tout en évitant les vibrations !

Confort et Stabilité au Rendez-vous !

Un Maintien et une Stabilité irréprochables

L’autre point fort du sac Adv Skin 12 est d’offrir une grande stabilité durant l’effort, quelque soient les conditions de course et ses capacités de stockage. Grâce à sa conception et son ergonomie, le sac épouse en effet parfaitement votre morphologie et fait littéralement corps avec vous durant l’effort. J’apprécie en particulier que le produit entoure particulièrement bien le haut du dos ainsi que les épaules. En outre, il s’agit de l’un des rares modèles que j’ai pu tester qui assure une répartition aussi équilibrée des charges entre l’avant et l’arrière, la plupart des sacs étant d’habitude plus chargés à l’arrière. Grâce à cela, le sac ne ballote absolument pas durant l’effort, en particulier dans les descentes, quand bien même il est très chargé !

Il s’agit de l’un des rares modèles que j’ai pu tester qui assure une répartition aussi équilibrée des charges entre l’avant et l’arrière

Le maintien du sac est également en grande partie dû au système de serrage avant Quick Link. Cette sangle de poitrine innovante, mise au point par Salomon, permet d’ajuster et de serrer le sac rapidement selon les circonstances. J’ai par exemple l’habitude de la resserrer dans les descentes, afin d’augmenter le maintien du sac sur mon corps et d’éviter les ballotements, et de le desserrer dans les montées ou lorsque je rajoute des vêtements sur moi. Ce système de sangles permet surtout d’assurer une très bonne répartition du poids du sac sur toute la partie avant du corps tout en évitant l’effet « cisaille » propre aux mono sangles qui ont ainsi tendance à quelque peu entraver la respiration lors des séquences intenses. Dernier élément : les sangles ont l’air en apparence fragiles mais il n’en est en réalité absolument rien. Elles tiennent le choc même lorsqu’elle sont très serrées, et semblent toujours aussi solides après des centaines d’heures d’utilisation !

Les concepteurs du sac ont également songé à équiper la poche arrière centrale du sac d’un système de sangles. En les resserrant, on ajuste la poche à son contenu (ce qui lui donne un aspect « carapace »), de quoi limiter encore plus tout risque de ballottement, même lorsque le contenu est très important ! A l’intérieur de certaines poches, d’autres sangles ont été disposées ça et là afin de maintenir en place certains objets, comme les flasks. On saluera également la présence de crochets permettant de stabiliser ses clefs (dans une des poche avant) ou encore sa lampe frontale (dans la poche arrière centrale). Bref, le moindre détail a été pensé !

Un Modèle très Confortable

Sur le plan du confort, le Salomon Adv Skin est également tout proche d’être irréprochable. Composé d’une matière strecht, le sac est particulièrement respirant et évite ainsi l’apparition d’humidité durant l’effort, notamment dans le dos. Sa conception intelligente et adaptative permet également d’éviter l’apparition de frictions et de frottements sur le corps. A cet égard, j’apprécie particulièrement les deux bretelles, particulièrement larges et qui ne bougent que très peu durant l’effort, mêmes après plusieurs heures de sortie. Globalement, je dirais que c’est un sac qui arrive à se faire oublier durant l’effort, tant il fait corps avec vous et ne vous procure aucune gêne, et c’est sans doute une de ses plus grandes qualités !

Le système de serrage Quick Link assure une très bonne répartition du poids du sac sur toute la partie avant du corps tout en évitant l’effet « cisaille » propre aux mono sangles

Un Sac pour quel(s) Usage(s) ?

Nous l’avons noté en introduction, le Salomon ADV Skin 12 est un modèle qui, compte tenu de sa capacité de stockage (12 litres), est globalement dévolu à la pratique des ultras et des longues distances. Il fera ainsi parfaitement l’affaire sur des formats allant du 100 km au 100 miles… voire même un peu plus ! En réalité, le sac comporte une certaine polyvalence : compte tenu de sa relative légèreté (280 grammes) – pour un modèle de son gabarit – et de son caractère adaptatif, l’ADV Skin 12 conviendra également sur des formats de distances intermédiaires. J’ai par exemple l’habitude de l’emporter avec moi lors des rando-courses de 4-5 heures que j’ai l’habitude de réaliser dans le cadre de mes entraînements sans qu’il me paraisse encombrant. A une autre extrémité, le Salomon ADV Skin 12 me semble également tout à fait adapté des parcours de très grandes distances et à des pratiques supposant une très grande autonomie, tels que les « Offs » ou les FKT (« Fastest Known Time »), tant ses capacités de stockage sont grandes et adaptatives… mais cela reste à tester !

Vidéo de Présentation

Où le Trouver?

Hommes & Femmes

Volume: 12 l
Poids: 277 g
Prix: 104-140 euros





Découvrez notre Sélection de Sacs d’Hydratation pour le Trail, pour Hommes et pour Femmes.