Test du Gua Sha de Myobility: un Outil minimaliste pour pratiquer les Auto-massages !


Bénéficiez de 10% de Réduction sur l’ensemble de la Boutique Myobility avec le code COMPARTAIL10 !

Les auto-massages constituent à bien des égards une dimension importante de la pratique du trail-running. Lorsqu’ils s’inscrivent dans des routines et qu’ils sont réalisés en complément d’exercices d’étirements, ils présentent de nombreuses vertus pour les athlètes à la fois en matière de réduction de la douleur, de prévention de risque de blessures ou encore d’accélération de la récupération. Si nombre de traileuses et traileurs ont l’habitude d’utiliser des rouleaux (foam roller) ou encore des balles de massage, un nouvel outil, créé par osthéopathe et inspiré de la médecine chinoise ancestrale, a sans doute de quoi séduire de nombreux adeptes de ces routines corporelles. Minimaliste et très facile d’utilisation, le Gua Sha Stone se révèle également être particulièrement efficace sur le plan de la gestion des douleurs et  de la récupération des athlètes sur le moyen et long termes.

Je vous propose quelques éléments d’explications ainsi que mon retour d’expérience après plusieurs semaines d’utilisation :

Le Gua Sha Stone, qu’est-ce que c’est ?

Un Grattoir Musculaire

Le Gua Sha Stone est un outil de massage qu’on peut assimiler à la catégorie des « grattoirs musculaires ». Il est composé en Pierre de Bian, matière choisie à la fois pour sa forte densité et son aspect lisse. Concrètement, le Gua Sha est un outil d’assez petites dimensions (17*5 cm) mais qui se révèle être assez lourd (en proportion de son gabarit) lorsqu’on le porte. Ces deux qualités lui permettent d’exercer une pression acérée et continue sur les différents tissus (muscles, tendons, fascias…) et ainsi de les détendre progressivement. Il est par ailleurs totalement lisse sur ses extrémités, ce qui permet de l’appliquer sur le différentes parties du corps sans douleurs.

Le Baume

On ressent toutefois certaines frictions sur la peau, pour ma part seulement sur certaines parties du corps (mollets, fascias…), mais un baume (sous forme de stick) – vendu séparément et fabriqué à partir d’ingrédients naturels (cire de candelilla, de beurre de cacao et d’huile de coco) – vient jouer le rôle de lubrifiant et permet ainsi de grandement faciliter les auto-massages en hydratant et en assouplissant la peau au préalable !

Une Ergonomie Singulière

J’ai également particulièrement apprécié l’ergonomie du Gua Sha : il est facilement préhensible, que ce soit à une extrémité ou à une autre. La forme du grattoir a en fait été soigneusement étudiée : créé par un osthéopathe professionnel, Hugo Lourdelet, ses différentes faces répondent à des fonctions bien précises : le côté concave permet de masser les gros muscles (quadriceps, mollets…) tandis que la face convexe, grâce à sa forme arrondie, permet de traiter des zones plus précises (chevilles, fascia lata…) et/ou celles où les tissus sont un peu plus mous (plante des pieds, adducteurs…). Il suffit d’appliquer, de manière répétée et pendant quelques minutes (2-3 minutes), le Gua Sha sur les muscles ou zones à traiter pour libérer progressivement les tissus. L’utilisation est simple et intuitive : Il n’est par ailleurs aucunement besoin de forcer ou d’appuyer fort, la densité de la pierre de Bian jouant ici tout son rôle.

Ses Domaines d’application et ses Bienfaits

Les traileuses et traileurs trouveront bien évidemment plus d’utilité à utiliser le Gua Sha Stone pour le bas du corps. Il faut ici différencier les bienfaits apportés par le grattoir selon les zones traitées :

Les Muscles

Sur les muscles (quadriceps, ischios-jambiers, mollets, adducteurs…), le Gua Sha se révèle être assez opérant au niveau de la récupération et de la décontraction musculaire. En l’utilisant 2 à 3 fois par semaine, le grattoire se révèle être assez efficace pour décontracter les muscles et éliminer les toxines ou les petites tensions qui peuvent apparaître, notamment après des grosses séances d’entrainement. Il permet de détendre les muscles en profondeur, dans leurs différentes facettes. Je trouve que c’est par exemple particulièrement efficace sur les mollets : non seulement, il permet de détendre les « jumeaux » (deux gros muscles supérieurs) mais également les muscles inférieurs comme les soléaires. L’outil est clairement plus précis que les rouleaux de massage et permet d’éliminer les tensions localisées.

Les Tendons et Fascias

Les Tendons et les Fascias : C’est sans doute là où l’efficacité du Gua Sha se révèle être la plus forte. Le grattoire est en effet particulièrement opérant pour traiter les tissus tendineux ou encore les fascias qui sont rudement mis à l’épreuve en trail, bien plus, à mon avis, que les outils d’auto-massage traditionnels ! La forme convexe du grattoire est ainsi particulièrement efficace pour détendre certaines zones où les tissus sont beaucoup plus durs et donc beaucoup plus difficiles à détendre : je le trouve particulièrement efficace pour traiter les douleurs de la cheville, notamment autour du tendon d’Achille et des fibulaires, ou encore pour détendre le Fascia Lata, le fameux fascia situé sur la face externe de la cuisse. En y appliquant l’extrémité du Gua Sha, on sent les frictions s’exercer progressivement sur les tissus, condition nécessaire pour les détendre ! Ayant eu un début d’aponévrose suite à ma participation à la CCC, le Gua Sha s’est également révélé particulièrement efficace pour détendre ma voûte plantaire ! Là encore, nul besoin de masser pendant des heures et des heures, quelques minutes d’utilisation et de pratiques une fois par jour ont largement été suffisantes pour progressivement détendre les différents muscles !

Je vous propose de regarder certaines vidéos de conseils d’utilisation du Gua Sha pour le bas du corps:

Pas un Outil Miracle !

Tout ceci étant dit, et bien qu’il présente de nombreuses qualités, il ne faut pas considérer le Gua Sha Stone pour ce qu’il n’est pas, à savoir un outil miracle qui réduirait de manière quasi instantanée les douleurs musculaires et articulaires, encore moins les blessures. Il faut plutôt le considérer comme un outil, minimaliste et facile d’utilisation, qui s’inscrit dans une routine quotidienne de soins et de récupération des athlètes. Pour le dire autrement, il ne montrera son efficacité que lorsqu’il sera utilisé de manière régulière et assidue… comme tous les autres outils d’auto-massage !

Où le Trouver ?


Prix: 39 euros (60 euros avec le Baume)