Test des Adidas Terrex Agravic Ultra


Ce Test a été réalisé en partenariat avec Top4running.fr ➡ E-Shop proposant de nombreux modèles de Chaussures de Trail à Prix Réduits !

Top4running.fr est un Distributeur multimarque européen, présent dans 19 pays, qui appartient au groupe 11teamsports depuis 2019 ➡ T4R est présent en France depuis 2 ans et souhaite s’installer durablement grâce à sa large gamme de produits ➡ T4R garantie la Livraison sous 3 à 5 jours (offerte dès 70€ d’achat) et des Retours sous 30 jours.

Adidas continue de s’investir fortement dans le trail, à travers sa team d’athlètes, mais également en innovant et renouvelant régulièrement sa gamme de produits – Adidas Terrex – dédiée à la pratique du trail. En sortant il y a quelques semaines la Terrex Agravic Ultra, la 4ème chaussure de trail équipée d’une plaque carbone et la 1ère dédiée aux ultras, la marque d’origine allemande a à la fois surpris et frappé un grand coup sur le marché. Conçue en collaboration avec Ekaterina Mityaeva, la Adidas Terrex Agravic Ultra est une chaussure singulière et innovante, qui a tout pour séduire, mais qui pourra également à certains égards apparaitre paradoxale. Explications…

En Résumé

Drop: 8 mm
Poids: 320 g
Hauteur Talon: 34 mm
Fit: Standard

Plaque: TPU (90% Fibres Carbone)
Catégorie: Ultras
Usages: Sentiers Moyennement à Très Techniques (Montagne)

Points Forts: Accroche Polyvalente, Effet « Propulsion » lié à la Plaque, Protection
Points Faibles: Amorti trop Modéré, Toe Box assez serrée

Un Modèle Taillé pour les Ultras en Montagne

La Adidas Terrex Agravic Ultra est le 3ème modèle de la gamme trail d’Adidas dédié aux ultras, avec la Terrex Speed Ultra et Terrex Two Ultra. D’un côté, la Speed Ultra, co-conçue avec Tom Evans, est clairement taillée pour les formats roulants, et, de l’autre, la Two Ultra, est plus clairement destinée aux ultras techniques, en particulier sur terrains gras. La Agravic Ultra a donc logiquement été pensée pour s’inscrire dans cet interstice et comme étant plus polyvalente (terrains moyennement techniques, terrains mixtes boueux-rocailleux), même si elle reste globalement réservée à la montagne, et ce pour plusieurs raisons :

La Agravic Ultra est tout d’abord une chaussure assez rigide : ses concepteurs l’ont équipé de la semelle extérieure en caoutchouc Continental, matière très dense et peu malléable, ainsi que d’une semelle intermédiaire assez épaisse (hauteur talon de 34 mm) qui se révèle également être peu flexible. La plaque en carbone, insérée dans la semelle intermédiaire, participe également à cette rigidité générale. Bref, la chaussure s’avère difficile à plier et de fait offre globalement un amorti assez modéré. La Agravic Ultra se révèle donc assez peu adaptée aux sections roulantes (sentiers ouverts, pistes…) ainsi qu’à celles nécessitant de courir longtemps et intensément: j’ai trouvé que la chaussure avait tendance à « taper » assez fortement sur ces terrains et à engendrer des tensions relativement importantes sur la cheville ou encore sous la voûte plantaire au fil des kilomètres. La plaque carbone, nous le verrons ensuite, ne permet pas de compenser ce défaut et joue sur d’autres dimensions.

« La semelle extérieure Continental offre de nombreuses garanties sur les terrains « soft ground » (meubles, friables…), typique des sous-bois, qu’on retrouve plutôt en moyenne montagne »

Le modèle se comporte à l’inverse beaucoup mieux sur les terrains moyennement à très techniques et plus globalement dans le dénivelé. L’accroche est clairement le point fort de la chaussure et se révèle être très polyvalente : j’ai tout d’abord trouvé que la semelle Continental offrait de nombreuses garanties sur les terrains « soft ground » (meubles, friables…), typique des sous-bois, qu’on retrouve plutôt en moyenne montagne. La chaussure s’en tire également assez bien, sans être excellente, dans les conditions plus humides et la boue, en dépit de crampons qui ne sont pas forcément très épais. Leur orientation inversée entre l’avant et l’arrière offre de manière générale une assez bonne traction à la chaussure sur ce genre de terrains, friables et mous, et permet à la chaussure d’être assez nerveuse et dynamique dans le dénivelé.

Mais j’ai également trouvé que la Agravic Ultra s’en tirait également très bien sur les terrains rocailleux, de quoi pouvoir également l’emmener en haute montagne. Leur grip y est excellent dans les conditions sèches, mais la bonne surprise concerne leur accroche sur les roches humides qui s’avère clairement au-dessus de la moyenne ! J’y ai retrouvé les sensations que peuvent offrir les modèles Inov-8 équipées de semelles en graphène… Au-delà du grip, la chaussure offre une pose assez précise du pied sur ces terrains techniques rocailleux. Elle dispose par ailleurs de suffisamment d’éléments de protection en plastique à l’avant (pare pierre) et l’arrière (au niveau du tendon d’achille notamment) pour se protéger des éléments extérieurs. La grosse plaque de protection qui s’étend le long de la semelle intermédiaire joue également parfaitement son rôle de protection contre les roches. Je suis par contre un peu plus dubitatif concernant l’efficacité et la durabilité du mesh – en plastique assez fin – dans ces sections techniques…

La 1ère Newsletter 100% Matériel Trail!

Une fois par Mois ➡ Recevez toutes les Dernières Infos (Sorties, Tests...)!

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez!

La Plaque Carbone : simple Effet Marketing ou véritable Apport Technique ?

Venons-en maintenant au cœur du sujet : la plaque de carbone, insérée à l’intérieur de la semelle intermédiaire. Il s’agit plus précisément d’une plaque en TPU (élastomère thermoplastique), composée à 90 % en fibres de carbone, qui s’étend sur toute la longueur de la chaussure (elle est apparente à travers un orifice creusé à l’arrière de la semelle). On pourrait facilement y voir un effet marketing… et bien pas du tout !

« La plaque carbone a bel et bien une efficacité mécanique: on ressent assez rapidement un petit effet levier qui soulage le travail de la cheville et de l’avant du pied durant la foulée. »

La plaque carbone a bel et bien une efficacité mécanique, en tout cas sur la Adidas Terrex Agravic Ultra : on ressent en réalité un effet propulsion, en particulier sur l’avant du pied, assez notable que je n’avais pour ma part ressenti avec aucun autre modèle de chaussure de trail. Il s’agit plus précisément d’un petit effet levier qui soulage le travail de la cheville et de l’avant du pied durant la foulée. On le ressent assez rapidement, dès les premières foulées dynamiques. C’est plus subjectif mais j’ai également l’impression que la présence de la plaque carbone favorise une attaque avant pied qui serait d’autant plus durable et  appréciable sur les efforts longs. La forme « rocker » (arrondie) de la semelle intermédiaire doit sans doute également avoir son influence. Quoiqu’il en soit, l’articulation apparait clairement moins sollicitée qu’avec des chaussures classiques, notamment au fil des heures. Bref, cela rejoint ce que Aurélie Nougaillon, podologue spécialisée en sport, déclarait dans cet article paru dans Distances +, à savoir que la plaque carbone favorise avant tout l’économie d’énergie dans la foulée de l’athlète, sans forcément en améliorer la performance.

A noter tout de même que cet effet propulsion donne bien évidemment tout son effet lorsqu’on évolue sur des parties roulantes, en l’occurrence lorsqu’on court et qu’on peut déployer pleinement sa foulée. C’est là un peu tout le paradoxe de la Adidas Agravic Ultra : la chaussure est trop rigide pour évoluer sur des sections roulantes, terrains sur lesquels la plaque carbone apporte pourtant tous ses bénéfices en termes de propulsion et d’économie d’énergie. Sur ces sections, la plaque carbone apporte effectivement un certain effet ressort à la chaussure, mais sans en améliorer véritablement l’amorti. Bref, pour le dire assez clairement, la plaque carbone est un petit plus qui permettra à la Agravic Ultra d’exprimer un peu mieux son potentiel et son dynamisme sur les sections moyennement techniques en montagne. Pour les terrains plus techniques, où la marche sera majoritaire, la plaque carbone constituera juste un gadget…

« La plaque carbone est un petit plus qui permettra à la Agravic Ultra d’exprimer un peu mieux son potentiel et son dynamisme sur les sections moyennement techniques en montagne. »

Une Chaussure qui conviendra surtout au Pieds Fins & Standards

Du point de vue du confort, la chaussure d’Adidas est assez ambivalente : son fit est standard mais apparait plutôt serré à l’instar de pas mal de chaussures de la gamme Adidas. A l’avant, j’ai effectivement trouvé la toe box relativement fine. Elle laisse en particulier peu de place au-dessus des orteils. La Agravic Ultra offre par contre un peu plus d’espace vers l’arrière du pied, notamment au niveau de la coque talon, de sorte à éviter les frictions avec le talon et le tendon d’achille. Quoiqu’il en soit, je recommanderais ce modèle plutôt aux athlètes ayant des pieds standards à fins, et je la déconseillerais à celles et ceux ayant des pieds forts et larges. C’est d’autant plus le cas que j’ai trouvé la tige relativement rigide : le pied est très bien maintenu dans la chaussure mais cela peu également engendrer quelques frictions lors des premières utilisations. J’en ai notamment ressenti certaines au niveau de la malléole dans les descentes, mais elles ont ensuite disparu le temps que la chaussure se « fasse ». Bref, c’est une chaussure qui pourra apparaitre un poil rigide au début avant qu’elle n’apparaisse plus confortable par la suite, le temps qu’elle se desserre et qu’elle s’adapte à votre pied !   

Vidéo de Présentation

Bénéficiez de 5% de Réduction sur la Boutique Top4running.fr avec le code COMPARTRAIL !

Où se les Procurer?

Hommes

Drop: 8 mm
Poids: 320 g
Hauteur Talon: 34 mm
Fit: Standard
Catégorie: Ultras
Usages: Sentiers Moyennement à Très Techniques

Prix111-160 euros
Femmes

Drop: 8 mm
Poids: 303 g
Hauteur Talon: 34 mm
Fit: Standard
Catégorie: Ultras
Usages: Sentiers Moyennement à Très Techniques

Prix120-160 euros

Retrouvez notre Comparatif des Chaussures de Trail Adidas en cliquant ici.