Test de la Veste Cimalp Storm Pro 3


La Storm Pro 3 est sans aucun doute le produit best-seller de la gamme trail de Cimalp. A la fois imperméable et respirante, la 3ème version de la Storm Pro est une des vestes compatibles ultras & Utmb  qui affiche les propriétés techniques parmi les plus élevées (20 k Schmerber & 80 k MVP respirabilité) du marché. Une veste de trail qui, au fil des kilomètres, apparaît surtout taillée pour l’altitude et les conditions extrêmes, rien de plus logique de la part d’une marque résolument tournée vers la montagne… et qui aurait pu être parfaite si elle ne présentait pas quelques défauts liés à son manque de compacité qui la rendent un peu difficile à transporter… mais pas de quoi entâcher sa réputation, loin de là!

En Résumé

Imperméabilité:  20 k Schmerber
Respirabilité: 80 k MVTR
Poids: 260 g
Se range dans sa propre Poche: Non
Sac sous la Veste: Non
Points Forts: Protection contre les Intempéries (Pluie, Vent…), Respirabilité, Ergonomie, Relativement Chaude pour une Veste de Trail.
Points Faibles: Assez Encombrante et un peu Lourde.

Chez Irun.fr ➡ Bénéficiez de 15% de Réduction sur les Nouveautés avec le code IRUN15 !

Un très bon Compromis entre Protection & Respirabilité !

La Cimalp Storm Pro 3 répond tout d’abord aux exigences de premier plan que sont en droit d’attendre les traileurs, à savoir la protection contre l’humidité et les intempéries. Composée de 3 couches superposées, la veste résiste en effet à la pluie, quelque soit son intensité. Clairement, j’ai pu vérifier sur le terrain qu’elle résistait aussi bien aux pluies fines qu’aux plus grosses averses. L’eau ruisselle parfaitement à la surface du tissu et des coutures thermosoudées : aucune infiltration d’eau n’est à signaler, notamment dans le dos, même après quelques heures d’effort. La capuche joue également parfaitement son rôle de protection de la tête, même si j’aurais peut être aimé que la visière sont un peu plus longue… Quoiqu’il en soit, la Storm Pro 3 est taillée pour résister aux grosses intempéries et on trouvera de toute façon très peu de produits sur le marché qui proposent des caractéristiques plus élevées en termes d’imperméabilité (à part certaines vestes à membrane goretex qui disposent d’indices à 28 k schmerber) !

La veste procure également un effet coupe-vent assez prononcé. Rien de plus logique pour une veste imperméable me direz-vous, mais j’ai tout de même trouvé cette forme de protection un peu plus développée que sur d’autres vestes mono-couches du marché. La superposition des tissus joue ici pleinement et permet de protéger un peu plus les athlètes contre le vent, même lorsqu’il souffle assez fort en altitude, et c’est plutôt appréciable. En fait, la Storm Pro 3 ressemble à certains égards à une veste de randonnée, assez épaisse, tout en ayant les avantages d’une veste de trail, notamment au niveau de la respirabilité. La veste de Cimalp fait en réalité même beaucoup mieux que la plupart des autres produits concurrents sur ce plan. La membrane Ultrashell, développée/brevetée par la marque (et utilisée sur d’autres produits comme sur le Pantalon Storm Pro) favorise une grande circulation de l’air et évite l’accumulation de l’humidité à l’intérieur des tissus durant l’effort. Clairement, lorsqu’on court à faible intensité, notamment qu’on évolue sur un rythme rando-course, la veste parvient à très bien évacuer l’humidité et à éviter qu’on ne se retrouve trempé de l’intérieur. Bref, un vrai avantage comparatif !

« La veste résiste aussi bien aux pluies fines qu’aux plus grosses averses. L’eau ruisselle parfaitement à la surface du tissu et des coutures thermosoudées : aucune infiltration d’eau n’est à signaler, notamment dans le dos, même après quelques heures d’effort! »

Cela sera logiquement un peu moins le cas lorsqu’on court à plus haute intensité et/ou que les conditions météorologiques se réchauffent. La veste pâtit alors un peu de son épaisseur et de sa superposition de couches… Elle affiche tout de même des performances – sur le plan de la respirabilité – supérieures à la majorité des vestes imperméables du marché, d’autant plus impressionnantes que la Storm Pro 3 offre également une forme de protection thermique, lorsque les températures baissent, qu’on ne retrouve pas forcément chez tous les produits. Clairement, c’est une veste qui conviendra surtout pour la montagne et l’altitude dans des conditions météorologiques assez dégradées, notamment automnales/hivernales, moins en plaine lorsque la météo est clémente. Elle est à mon avis à considérer comme une assurance tous risques en haute altitude et c’est assurément avec elle que je partirai lorsque les conditions seront incertaines !

La 1ère Newsletter 100% Matériel Trail!

Une fois par Mois ➡ Recevez toutes les Dernières Infos (Sorties, Tests...)!

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez!

Confort & Ergonomie au Rendez-vous

Les concepteurs de la Cimalp Storm Pro 3 auraient pu se contenter de produire une veste aux performances techniques au-dessus du lot mais force est de constater que de nombreux efforts ont également été entrepris pour soigner son confort et son ergonomie. J’ai tout d’abord trouvé que la coupe de la Storm Pro 3 était particulièrement ajustée. C’était un peu contre intuitif pour moi, notamment au regard des photos sur le site de la marque où la veste semble assez ample. Il n’en est en fait rien : la veste épouse parfaitement la morphologie de l’athlète, sans la serrer, ce qui lui évite de bouger durant l’effort. Elle demeure par ailleurs suffisamment large pour offrir la possibilité de porter une seconde couche, notamment une sous-couche technique en hiver. Elle ne le sera par contre pas assez pour y passer un sac dans le dos, même de petit gabarit… Des sangles élastiques ont été intelligemment disposées, au niveau de la ceinture et aux extrémités des manches, pour éviter que le vent ne s’engouffre. J’ai éventuellement trouvé les manches un poil longues, mais rien de rédhibitoire. Les concepteurs ont par contre eu la très bonne idée de dessiner des passes-pouces très utiles pour garder également la paume des mains au sec !

« J’ai apprécié la présence de deux aimants (l’un sur la capuche, l’autre sur le haut du dos) qui maintiennent la capuche en place et l’empêchent ainsi de balloter lorsqu’elle n’est pas porté sur la tête… une vraie trouvaille ! »

La capuche est également bien dessinée. J’avais quelques craintes liées au fait qu’elle n’est munie d’aucun système de sangles réglables, mais j’ai plutôt été rassuré : elle tient particulièrement bien en place durant la course et est suffisamment serrée pour protéger des intempéries, notamment de la pluie. J’ai par ailleurs apprécié la présence de deux aimants (l’un sur la capuche, l’autre sur le haut du dos) qui maintiennent la capuche en place et l’empêchent ainsi de balloter lorsqu’elle n’est pas porté sur la tête… une vraie trouvaille ! La veste dispose enfin d’une poche zippée assez large à l’avant qui permet de transporter en toute sécurité ses clefs, ses ravitaillements, voir son smartphone (quelque soit sa taille). Le souci des détails a été poussé jusqu’au bout puisqu’un petit passant pour les écouteurs y a été dessiné. Très utile pour les séances d’entrainements !

Une Veste un poil Encombrante et difficile à Transporter !

Si la Cimalp Storm Pro 3 dispose de nombreuses qualités, elle comporte toutefois quelques petits défauts qui tiennent essentiellement à son gabarit. La veste est en effet assez épaisse, notamment en comparaison de nombreuses autres vestes imperméables, ce qui la rend un peu encombrante et donc difficile à transporter. Elle n’est malheureusement pas rangeable dans sa propre poche et la meilleure solution semble de la plier en quatre. Mais même pliée, j’ai trouvé que la Storm Pro 3 prenait pas mal de place au fond d’un sac de portage. Cela peut paraître un peu dérisoire en entraînement, c’est un peu plus problématique lorsqu’on participe à un ultra et que la liste du matériel obligatoire se révèle être assez longue… je crois que la meilleure solution consiste tout de même à la compacter et à la serrer avec un élastique pour qu’elle prenne le moins de place possible.

Son autre défaut, là aussi inhérent à son gabarit, est que la Storm Pro 3 apparait relativement lourde (260 grammes en taille M) en comparaison d’autres produits concurrents, le plus souvent sous les 200 grammes, quand certaines vestes sont plus proches des 100 grammes… C’est un aspect qui là aussi paraitra sans doute secondaire pour les coureurs qui, comme moi, ne sont pas au gramme près… ça l’est sans doute un peu moins pour les athlètes plus performants et exigeants. Mais espérons que cela sera corrigé pour la version 4 !

Vidéo de Présentation

Où se la Procurer?

Homme

Imperméabilité:  20 k Schm.
Respirabilité: 80 k MVTR
Poids: 260 g

Genre: Hommes
Se range dans sa propre Poche: Non
Sac sous la Veste: Non
Prix: 169 euros

Retrouvez nos Comparatifs de Vestes de Trail pour Hommes & Femmes.